Yves Cochet

J’ai rencontré Yves Cochet lors d’une conférence à Givet, début 2000, qui nous expliquait que le nucléaire n’était pas rentable économiquement, sans tenir compte du prix total de la gestion des déchets, simplement en additionnant les coûts actuels.

Yves Cochet est cofondateur du parti écologiste Les Verts en 1984, il a été ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement de 2001 à 2002.


Selon lui, la fin du monde aura lieu dans une quinzaine d’années. Pour survivre, Yves Cochet a tout prévu dans sa maison en Bretagne. « Nous avons anticipé qu’un effondrement général systémique et global du monde puisse avoir lieu, disons, vers les années 2025-2030« , explique l’ancien ministre. La maison est entourée d’un vaste point d’eau dans le cas où l’eau courante venait à manquer. Pour l’électricité, Yves Cochet a prévu une pompe à bras. « Le nucléaire sans pétrole, ça n’existe pas », explique-t-il.

Concernant le transport, Yves Cochet est catégorique : la voiture n’existera plus et sera remplacée par le cheval. Internet ? Il n’existera plus également. Il sera donc indispensable d’apprendre à vivre avec le voisin, de faire preuve de solidarité. « Si on peut monter un écovillage de résilience, de résistance et d’entraide, eh bien, c’est très bien, c’est ce qu’il faut faire chacun là où on est« , précise-t-il.

9 juil. 2019 7:38

Pour faire le lien avec mon intro, car le nucléaire est une part du problème et aucunement une solution, des réponses dans le texte suivant :


On nage encore bien

Vous aimerez aussi...

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer